Culture

Une fête, deux places et une statue à Recouvrance

Mis en ligne le

Elles appartiennent maintenant à la mémoire du quartier de Recouvrance à Brest. Le 21 juin 2016, les places Henri Ansquer et Jeannette Bouilliol, ainsi qu’une statue, sont entrées dans l’histoire de la ville.

L’histoire retiendra que le 21 juin 2016, à Brest, ne fut pas uniquement dédié à une fête de la musique. Non : l’histoire retiendra que le 21 juin 2016, à Brest, la fête de la musique embrassa aussi la cause de personnages emblématiques de la ville, dont les noms sont désormais gravés dans les murs de la cité, de part et d’autre du pont de Recouvrance. Et ce fut une belle journée que des centaines de personnes ont vivement saluée.

Deux nouvelles places brestoises y ont ainsi été officiellement inaugurées, en même temps qu’une statue de Fanny de Laninon et de Jean Quémeneur, coulée dans le bronze par l’artiste brestois Jérôme Durand. La cérémonie s’est déroulée dans un square Pierre Péron que de nouveaux aménagements ont métamorphosé en petit amphithéâtre du plus bel effet, à deux pas de la silhouette massive et protectrice de la tour Tanguy.

Et les noms de Jeannette Bouilliol et d’Henri Ansquer, personnalité emblématique de la rive droite pour l’une, et auteur de « La complainte de Jean Quémeneur » pour l’autre, sont désormais gravés dans les pierres brestoises. Un Jean Quémeneur que l’on retrouve d’ailleurs en bien mauvaise posture, retenu par la chemise par Fanny de Laninon, dans une scène immortalisée par cette statue, qui fait donc son entrée dans le riche patrimoine brestois. Offerte par l’association des Amis de recouvrance à la ville de Brest, la statue est splendide, immense et toute de bronze vêtue. « Recouvrance est et restera toujours Recouvrance, concluait Cécile Bramé, des Amis de Recouvrance. Et les pierres parleront toujours à ceux qui savent les comprendre.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.