Déplacements

Téléphérique de Brest : bon pour le service

Mis en ligne le

A l'arrêt depuis le 30 novembre 2016, le téléphérique de Brest est de nouveau opérationnel. Et ça tombe bien : l'opération Tous aux Capucins des 7 et 8 janvier doit attirer plusieurs milliers de visiteurs.

Le téléphérique urbain de Brest essuie les plâtres. Innovant à plus d'un titre, le système a connu un dysfonctionnement le 30 novembre quelques jours seulement après sa mise en service. Lors d'une procédure d'essai avant l'ouverture matinale au public, un arrêt-test des cabines déclenché manuellement a provoqué l'ouverture des portes au-dessus de la Penfeld. En cause : des capteurs qui entraînent l'ouverture automatique des portes dès que les cabines sont à l'arrêt... dans les stations Siam et Capucins. Le dysfonctionnement fut réglé dans la journée par le constructeur, la société Bartholet, spécialisée dans les remontées mécaniques et les parcs d’attraction, qui en profité pour corriger le process sur des téléphériques alpins. 

Cet incident a obligé Keolis à revalider la chaîne de sécurité du téléphérique. L'exploitant du réseau de transports en commun de Brest Métropole a profité de cette procédure obligatoire pour compléter la formation des régulateurs chargés de la maintenance et apporter quelques améliorations de sécurité dans les stations. Ne restait plus qu'à attendre le feu vert du préfet du Finistère qui a délivré son autorisation de remise en service du téléphérique le 27 décembre dernier.

Jeudi 5 janvier, à 14 heures, le premier téléphérique urbain de France est de nouveau opérationnel. Sachant que lors des dix premiers jours d'exploitation, il a transporté 40 000 voyageurs, on peut s'attendre à une belle affluence pour l'opération Tous aux Capucins des 7 et 8 janvier !

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.