Sciences, Territoire, International

La Sea Tech Week ouverte sur le monde

Mis en ligne le

Pour sa dixième édition, la Semaine des Sciences et Technologie de la Mer renforce encore sa dimension internationale. Du 10 au 14 octobre, la manifestation accueille des experts du monde entier. Mais elle reste également tournée vers les Brestois, notamment les lycéens et le grand public.

Place à l’anglais ! La langue de Shakespeare est désormais utilisée dans la plupart des sessions de la Sea Tech Week, preuve s’il en est que la manifestation est bien ancrée dans l’international. La séance inaugurale du 11 octobre va être consacrée à la thématique phare de la semaine, Mer et Numérique. Parmi les orateurs, l’américaine Susan Avery, présidente émérite de la WHOI (Woods Hole Oceanographic Institution- USA)). Une table ronde va ensuite rassembler les meilleures pointures dans leurs domaines respectifs : Benoît Pirenne Directeur IT, Ocean Network (Canada), Jean-Guy Fontaine (NURC/OTAN (Italie), A. Murat Eren, universitaire (Chicago). Ces experts vont traiter de l’observation des océans, de la sûreté et sécurité en mer et de la bio-informatique, sans oublier la course au large représentée par Kevin Escoffier, de Team Banque Populaire (France).

La grande question au cœur des discussions, c’est d’évaluer comment le numérique a changé le regard des chercheurs sur les sciences et technologies de la mer. La Bretagne occidentale n’est pas en reste dans l’évolution de la communauté scientifique : la matinée sera aussi l’occasion de lancer officiellement le Campus Mondial de la Mer, démarche pluridisciplinaire pour le développement de la croissance bleue. Rassemblant les structures fédératives des sciences et technologies de la mer, il a pour ambition de faire de la pointe Bretagne une place mondiale incontournable dans ce domaine. Après deux ans de maturation, le Campus Mondial de la Mer entre dans sa phase active, visant à être approprié par la communauté des scientifiques.

Coopérations internationales et réseaux européens

Invité d’honneur de la manifestation, la Canada va être largement représenté dans le cadre du projet de coopération « Ocean + » réunissant le Technopôle Brest-Iroise et Technopole maritime du Québec. Les deux territoires s’impliquent également dans le projet d’un Institut France-Québec pour la recherche maritime. De même, dans le cadre d’une coopération avec Brest métropole, une délégation argentine est attendue avec, pour la première fois, des interlocuteurs venus de la Terre de Feu. La communauté maritime d’Ushuaïa cherche en effet à se développer dans les domaines de la sécurité maritime et de l’aquaculture. Ces deux projets de coopération sont soutenus par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement International. L’Europe est également partie prenante de la Sea Tech Week, avec, notamment Eurogoos, le réseau européen d’observation des océans qui va se réunir sous l’égide de la conférence ACO 2016 – A Connected Ocean. D’autres conférences et workshops comme Datacron (sûreté et sécurité maritime), Moqesm (robotique marine), Jerico Next (capteurs), JPI Oceans (calibration – réseaux), Techmar (technologies maritimes) sont également pleinement inscrits dans les réseaux européens.

Une immersion pour tous dans le monde virtuel

Ouverte sur le monde, la Sea Tech Week met un point d’honneur à sensibiliser le public brestois. Conviviale, la soirée grand public se déroule le soir du 13 octobre au Petit Théâtre du Quartz. Gratuite, elle est accessible à tous. Egalement axée sur le thème de la mer et du numérique, elle va présenter des technologies innovantes et des projets numériques développés autour du patrimoine et de la mer. Principal animateur de la soirée, le CERV (Centre européen de réalité virtuelle) va offrir aux participants des reconstitutions virtuelles spectaculaires grâce aux nouveaux outils numériques. De quoi susciter, parmi les plus jeunes, bien des vocations ! C’est aussi dans cet objectif qu’une journée sur la mer et la réalité virtuelle sera consacrée aux lycéens, le 13 octobre, à Océanopolis.

Salon Pro : toujours plus d’exposants

Une quarantaine d’exposants vont être présents au Salon Pro avec, en particulier, les acteurs du Campus Mondial de la Mer et un espace consacré à la réalité virtuelle. Les visiteurs pourront y découvrir les dernières technologies (CAVE) ainsi que des dispositifs de réalité augmentée. D’autres entreprises innovantes y seront présentes, spécialisées dans la fabrication de capteurs, de solutions logicielles adaptées aux missions maritimes, d’instrumentation sous-marine, de systèmes dédiés à la surveillance de la mer, de centrales inertielles de navigation, de matériels d’échantillonnage… Pour les participants de la Sea Tech Week, c’est aussi l’occasion de rencontrer des entrepreneurs et des représentants d’institutions.

48 heures pour décoder la mer !

En préalable à la Sea Tech Week, un Ocean Hackathon se déroulera les 8 et 9 octobre. Ce challenge inédit en France, va réunir des participants issus de différents milieux (université, start-up…) et de différentes disciplines (bathymétrie, économie, histoire, physique-chimie, informatique, design…). Ils devront répondre à différents défis en croisant des données numériques sur la mer. Parmi les 43 défis déposés, 12 ont été sélectionnés. Parmi les thématiques les plus saillantes : la participation citoyenne, la protection et la connaissance de l’environnement ou la mise en application des technologies immersives.

www.seatechevent.eu

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.