Nature, écologie, Aménagement du territoire

Eau du Ponant : 23 millions d’investissements en 2017

Mis en ligne le

Alors que la qualité de l’eau s’améliore en Bretagne, Eau du Ponant va plus que doubler ses investissements en 2017 afin de sécuriser la qualité de l’eau potable tout en améliorant sa dépollution dans les stations d’épuration.

, .JPG 184Ko () La métropole compte 25 réservoirs (ici celui de la place de Strasbourg) afin d'acheminer l'eau potable chez les abonnés.
© Sébastien Durand

Un récent rapport d’UFC Que Choisir démontre qu’en Bretagne, l’eau du robinet est de qualité. Les milieux aquatiques s’améliorent également. C’est nouveau pour la Bretagne qui depuis 20 ans est pointée du doigt pour ses nitrates notamment. C’est le résultat d’un travail commun porté par les élus du territoire en partenariat avec les associations de consommateurs, les associations environnementales, le monde agricole et le monde industriel.

Ce travail a abouti à la mise en place d’infrastructures importantes : usines de production d’eau potable, stations d’épuration, réseaux de canalisations…

Au total, la valeur à neuf du patrimoine d’Eau du Ponant avoisine le milliard d’euros. Chaque année dix millions d’euros sont investis pour préserver, maintenir et améliorer ce patrimoine eau et assainissement. En 2017, Eau du Ponant va plus que doubler ses investissements qui se montent à 23 millions d’euros cette année. Voici les principaux chantiers 2017 :

Une nouvelle canalisation entre Plouédern et Guipavas

Après avoir installé une canalisation à l’intérieur du Pont de l’Iroise fin 2015 pour sécuriser le sud de l’Elorn, Eau du Ponant va maintenant créer une interconnexion au nord de la rivière. Aujourd’hui, une seule grosse conduite datant de 1969 achemine l’eau de Pont ar Bled vers la métropole. Une nouvelle conduite de 13 km de long est programmée pour deux millions d’euros. Les deux nouvelles interconnexions auront besoin pour fonctionner de la construction de deux nouveaux réservoirs : un ouvrage sera créé à Guipavas et un autre à Plougastel.

Une nouvelle réserve d’eau brute à Plouédern

Une réserve d’eau brute supplémentaire va être créée à l’usine de Pont ar Bled, à Plouédern, qui fournit 80% de l’eau potable de la métropole. Ce stockage d’eau non-traitée a pour objectif de garantir l'alimentation en eau pendant 24 heures - contre 8 actuellement - en cas d'interruption de l'alimentation par l'Elorn en amont de l'usine (pour cause de pollution par exemple).

Amélioration de la production d’eau potable

En 2017, Eau du Ponant va démarrer un programme de restructuration de la filière de production de l’usine. Objectif : optimiser son fonctionnement, répondre aux normes à venir et améliorer le goût de l’eau. La fin de ce programme est prévue pour 2021.

Restructuration de la station d’épuration de Plougastel

Il s’agit de remettre aux normes la station d’épuration de Toul ar Rannig (qui date de 1981) et d’augmenter sa capacité de traitement au regard de l’évolution démographique de la commune (de 6 000 équivalents-habitants à 11 700).

Construction d’un bassin de rétention de Kertatupage

Le bassin de rétention des eaux pluviales de Kertatupage permettra de protéger les habitations et commerces de Kérinou d’inondations importantes en cas de très fortes pluies. Il permettra de stocker et de réguler l’arrivée des eaux pluviales dans le réseau d’assainissement et de réduire les risques de déversement dans le milieu naturel.

Renouvellement des réseaux d’eau potable

Pour prévenir les ruptures de canalisations récurrentes sur le réseau, un programme important de renouvellement se poursuit sur Plougastel. Entre 2012 et 2016, 15,6 km de réseaux ont été renouvelés. En 2017, le programme concerne 1,8 km de réseaux. 
Selon les opportunités, Eau du Ponant procèdera comme chaque année à des travaux de renouvellement de réseaux d’eau potable ou d’assainissement chaque fois que Brest Métropole mènera un chantier sur la voirie.

En savoir plus : www.eauduponant.fr

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.