Nautisme

Brest 2016. Mo(nu)ments historiques sur mer

Mis en ligne le

Certains sites remarquables ou édifices comptent parmi les monuments dits historiques. Mais qui sait que certains bateaux sont également classés comme tels ? Le réputé Chantier du Guip a décidé de les mettre en lumière durant les prochaines fêtes maritimes.

Des gabares, des cotres, des coquilliers… qui auront tous pour point commun d’être classés monuments historiques. Pour les prochaines fêtes maritimes, le Chantier du Guip, par le biais de sa main de maître Yann Mauffret (photo ci-dessus), a décidé de mettre quelques-uns de ces navires chargés d’histoire à l’honneur. A ce jour, ils sont une quinzaine à avoir confirmé leur présence pour Brest 2016. Du 13 au 19 juillet, ils voisineront aux alentours du bassin numéro 1 et du quai Malbert, là même où le grand public rencontrera un autre de ces monuments : La Recouvrance. Tout un symbole. 

Témoins de l’histoire, rénovés avec passion par des associations, des chantiers navals traditionnels comme celui du Guip, avec le soutien des Directions régionales des affaires culturelles, certains de ces navires, généralement de petites unités, seront également à retrouver le long des quais de toute la fête, à l’image du Pen Duick de Tabarly, amarré au port du Château, veillant sur ses “frères”. Quoiqu’il en soit, ils seront tous reconnaissables aisément, puisqu’ils arboreront le logo caractéristique des monuments historiques (inspiré du labyrinthe de la cathédrale de Reims).

Mises à l’eau et ouverture au public du Chantier du Guip

A noter deux beaux rendez-vous programmés, avec la mise à l’eau de deux de ces bateeaux : celle de l’Audiernais, gabare de 1936 actuellement  restaurée au Chantier du Guip, le 13 juillet ; et celle du Patron François Morin, canot de sauvetage de la SNSM mis en service en 1960, le 14 juillet. 

Enfin, pour tous les curieux qui, passant devant le Chantier du Guip, se demandent ce qui peut bien se cacher au sein de cette nef gigantesque du port de commerce, qu’ils se réjouissent : le chantier naval ouvrira ses portes au grand public durant la fête, avec expositions sur une restauration (celle du Patron François Morin) et une construction (La Recouvrance). Des films seront également diffusés.
  

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.