Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Brest et le vote électronique


Depuis le 21 mars 2004, les Brestois utilisent la machine à voter.

Pourquoi la Ville de Brest a choisi la machine à voter ?

Depuis longtemps la ville de Brest s’est intéressée aux dispositifs mis en place chez nos voisins européens pour moderniser les opérations de vote.
Les machines à voter rendent moins lourde et moins coûteuse l'organisation des scrutins et permettent de disposer plus rapidement des résultats.
La population brestoise est désormais familière de la machine à voter.

Comment voter avec la machine ?

  • La machine à voter se substitue à l'urne et à l'isoloir. A la fin du scrutin, elle produit instantanément les résultats du vote. 
  • L’électeur prépare pièce d’identité et carte électorale et se présente dans le bureau de vote.
  • Le Président prend la pièce d’identité de l’électeur ainsi que sa carte électorale. Il appelle le numéro de cette carte. L’assesseur vérifie l’inscription sur la liste d’émargement.
  • Le Président ouvre la machine à voter et invite l’électeur à voter.
  • Sur la machine à voter, l’électeur appuie sur la touche de son choix et valide son vote en appuyant sur la touche de validation.
  • La machine se ferme et le Président déclare « a voté ».
  • L’électeur signe alors la liste d’émargement. L’assesseur appose le timbre dateur sur sa carte et la lui rend.


Brest fait partie de l'Association des Villes pour le Vote Électronique

Officiellement lancée en novembre 2014, l'Association des Villes pour le Vote Électronique a été créée d'une volonté commune par des villes utilisatrices de machines à voter et celles souhaitant en utiliser pour :

  • défendre avec objectivité, neutralité et impartialité, l’intérêt de l’usage du vote électronique en France et la poursuite de sa mise en œuvre dans le cadre des élections politiques nationales et locales.
  • proposer aux acteurs institutionnels les évolutions du cadre législatif et réglementaire qui apparaîtraient souhaitables ou nécessaires pour renforcer les garanties apportées au bon déroulement et à la régularité du processus de vote démocratique.
  • échanger sur les pratiques professionnelles et de mettre en œuvre des initiatives communes dans le domaine des techniques de traitement et de communication des informations : enquêtes professionnelles etc.
  • agir en tout domaine en lien avec le vote électronique dans le seul intérêt des membres et de leurs représentants.