Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Jean-Claude Antonini, président d’Angers Loire-Métropole, Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole, Daniel Delaveau, président de Rennes Métropole, François Cuillandre, président de Brest Métropole Océane, et Joël Batteux, président de Saint-Nazaire Agglomération, se sont réunis le 13 février à Rennes pour le lancement du Pôle Métropolitain Loire-Bretagne / Photo Didier Gouray - Rennes Métropole

14/02/2012

Loire-Bretagne : les présidents des cinq agglomérations lancent un Pôle Métropolitain de dimension européenne

Territoire / Compétences

Les présidents des cinq métropoles du Grand Ouest (Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire) se sont réunis le lundi 13 février à Rennes afin de jeter les bases du Pôle Métropolitain Loire-Bretagne de dimension européenne.

Cette initiative marque un tournant dans la coopération engagée depuis de nombreuses années par les cinq métropoles du Grand Ouest, et qui a déjà permis, outre le renforcement du dialogue entre les partenaires, des actions et réflexions communes en matière de promotion économique, d’accessibilité, d’enseignement supérieur et de recherche, de visibilité internationale et de tourisme urbain et d’affaires.

Aujourd’hui le Pôle Métropolitain Loire Bretagne, qui totalise 2,2 millions d’habitants, renforce sa coopération en créant un syndicat mixte. C’est la candidature de Daniel Delaveau, président de Rennes Métropole, qui sera proposée dans le cadre d’une présidence tournante du Pôle.

Dans un contexte de forte concurrence entre les territoires à l’échelle européenne, Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire sont convaincues du potentiel des métropoles, moteur du développement de l’Ouest de la France. Leur objectif est d’accroître leurs relations, pour renforcer, en complémentarité avec les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire, l’attractivité du grand territoire Loire-Bretagne en promouvant un modèle de développement durable qui bénéficie à l’ensemble de leurs aires urbaines et de leurs habitants ainsi qu’à leurs deux régions.

L’ambition du Pôle métropolitain est bien de promouvoir le dialogue territorial, le travail en réseau et les coopérations à géométrie variable, ouvertes aux villes de nos régions respectives. Elles concernent aussi bien dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, où les projets collaboratifs sont multiples, que la question de l’accessibilité des territoires.