Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Manolo Le Guennec, l'imposant espoir du Dojo Brestois

Troisième aux championnats de France fédéraux cadets en 2010, même place aux championnats de France UNSS le 21 janvier dernier à Châtellerault (Vienne)… Et une forte envie d’aller décrocher la timbale lors des prochaines échéances nationales : Manolo Le Guennec est un jeune judoka brestois heureux. Et très prometteur.

Au Dojo brestois, où il a débuté ce sport à 11 ans, on y croit fortement. Il faut dire qu’avec ses 1,95 m et 130 kg, ce jeune homme de 16 ans a des arguments de poids pour faire fureur sur les tatamis ! C’est pourtant avec la natation, puis le rugby, que Manolo s’est lancé dans le sport. « Je voulais découvrir autre chose. Mon père a fait du judo et il m’a raconté de belles histoires sur ce sport », explique celui qui poursuit ses études en parallèle, en première année de CAP au lycée Dupuy-de-Lôme, à Brest.

Les débuts ne furent malgré tout pas simples. « C’était pas terrible, avoue-t-il. Je trouvais ça un peu brutal et il y avait le problème des chutes ». Et puis, avec l’entraînement et l’expérience, les compétitions l’amènent petit à petit à se prendre au jeu. Seul au monde dans le Finistère, où aucun judoka de son âge ne peut soutenir la comparaison, c’est au plan régional et national que le jeune prodige va se faire un nom.

« Il y a des compétitions qui m’ont reboosté. Au France 2010, je perds en demi-finale contre le futur champion de France. Ça m’a donné envie de faire comme lui ». Ce sera peut-être pour début avril, à Paris, lors des championnats de France cadets. Il fait déjà partie des favoris. « Ils sont quatre à pouvoir gagner », estime son père. « Je vais m’entraîner à fond pour être premier », promet l’intéressé.


Tous les portraits et interviews