Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

La légende veut que le célèbre gâteau « Paris-Brest » fut inventé en hommage à la célèbre course cycliste sans escale qui reliait Paris à Brest à la fin du XIXème siècle. 

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
80 espoirs de la voile légère et du canoë-kayak trouveront en l’Adonnante un équipement approprié à l’entraînement et à la préparation des compétitions internationales © Yvon Jézéquel

10/06/2010

L’Adonnante au Moulin Blanc, un plateau technique pour les futurs champions de la voile française

Sports / Nautisme

Brest, la ville aux trois médailles d’or olympiques, se dote d’un équipement à la hauteur de ses ambitions sportives et maritimes. Au Moulin Blanc, le plateau technique nautique est en voie d’achèvement et accueillera 80 jeunes sportifs de haut niveau.

Afin de poursuivre le développement des activités nautiques sur le site du Moulin Blanc et créer une base d’accueil performante pour les sports nautiques de haut niveau, Brest métropole océane a décidé de se doter du Plateau technique nautique dont la vocation sera l’accueil permanent d’athlètes et de stages de l’équipe de France (séries olympique de voile légère et canoë-kayak. Entre 75 et 80 espoirs du nautisme fréquenteront cet équipement : les 30 athlètes du Centre d’Excellence National, les 30 espoirs du Centre d’Excellence Régional issus en majorité de la section sports-études de Kerichen et les 15 jeunes du Centre Labélisé  d’Entraînement de canoë-kayak.

Cet équipement, qui participera au rayonnement de la filière nautique de la métropole et du pays de Brest, est principalement constitué d’un beau bâtiment de 1 400 m2 comprenant des locaux de services (salles de musculation, sanitaires, vestiaires), des salles de réunion, des bureaux et un hangar de 900 m2 destiné au rangement du matériel. A proximité, une cale de mise à l’eau et des espaces dédiés à la préparation des bateaux ainsi qu’à l’organisation de manifestations nautiques complètent l’Adonnante.

D’un coût de 3 264 816 €, l’équipement est financé par Brest métropole océane (1 412 359 €), l’Etat et le Fond National Aménagement et de Développement du Territoire, le Conseil Régional et le Conseil Général.

Enfin, la dénomination du nouvel équipement trouve son origine dans le vocabulaire marin. « En navigation, quand le vent s’oriente sur l’arrière du bateau et devient favorable à sa progression, c’est l’adonnante. Quand il devient défavorable, on parle alors de refusante » explique Jean-Yves Le Hir, directeur du Centre nautique communautaire de Brest.