Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

La légende veut que le célèbre gâteau « Paris-Brest » fut inventé en hommage à la célèbre course cycliste sans escale qui reliait Paris à Brest à la fin du XIXème siècle. 

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

22/03/2010

Trophée Jules Verne ou Traversée de l’Atlantique, Brest est LE port des exploits sportifs et marins

Sports / Nautisme

Monnet, Blake, de Kersauson, Peyron, MacArthur, Joyon, Coville durant Brest 2008, Bidégorry plus récemment et Cammas dimanche… La liste est longue des marins qui se sont élancés de Brest ou bien ont rejoint Brest un record accroché au ciré.

Difficile en effet de recenser ici toutes les tentatives de record tant elles furent nombreuses et pas toujours couronnées de succès d'ailleurs.

Incontestablement, le Trophée Jules-Verne, imaginé en 1985 par le navigateur Yves Le Cornec en référence au tour du monde en 80 jours de Jules Verne, a boosté l'intérêt des marins pour les records.

Brest, port de départ et d’arrivée des grands exploits marins et sportifs,  est également la ville accueillant le tour du monde en solitaire sur des multicoques, le tour du monde à l'envers contre courants et vents dominants et les tentatives de record de traversée de l’Atlantique.

Plus récemment, le public brestois a eu l'occasion d'admirer deux multicoques géants : le plus grand trimaran au monde (40 mètres de long) Banque Populaire V de Pascal Bidégorry et Groupama 3 de Franck Cammas. Le premier a effacé l’Atlantique en 3 jours, le second a glissé autour du monde en 48 jours !

Qu’ils partent vers les mers du monde ou qu’ils reviennent en rade de Brest, vainqueurs ou vaincus, les navigateurs de l’extrême peuvent compter sur la reconnaissance marine et la l’enthousiasme connaisseur des Brestois rassemblés dans le nouvel écrin du port du Château de Brest.


En savoir + :