Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Trois questions à Réza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la solidarité internationale

Réza SalamiPourquoi une Semaine de la solidarité internationale du 13 au 30 novembre à Brest ?

Partout en France, la troisième semaine de novembre est consacrée à la solidarité internationale. A Brest, la solidarité internationale n’est pas un vain mot. C’est une réalité ancrée dans le territoire au travers l’engagement et les actions d’une cinquantaine d’associations et des 500 bénévoles qui les composent. La solidarité internationale parle aux Brestois. N’oublions pas que notre ville a dans le passé bénéficié de cette solidarité, à l’image des nombreuses rues portant le nom de villes bienfaitrices : Lyon, Glasgow, Denver… Il ne s’agit pas d’apporter un simple coup de projecteur à l’implication des uns et des autres mais au contraire d’afficher ce dynamisme brestois.

Quels sont les caractéristiques de ce dynamisme ?

Plus de cinquante associations de solidarité internationale de Brest travaillent ensemble et coopèrent dans une logique de projets communs. Tous les deux mois, elles se réunissent lors d’une commission plénière pour échanger sur leurs projets et leurs expériences. Ces réunions se déroulent dans le cadre solennel de la salle du Conseil municipal de Brest et il y règne une ambiance studieuse. Ici les actions sont réfléchies, équilibrées. D’autre part, je note que les associations et les acteurs de la solidarité internationale s’impliquent aux quatre coins du monde, du Cambodge au Guatemala, et ceci dans tous les domaines. Je remarque aussi que les interlocuteurs de la Ville de Brest changent car de plus en plus de jeunes s’impliquent dans cette noble cause.

Que fait la Ville de Brest pour accompagner cette démarche ?

Chaque année, la Ville de Brest apporte son soutien financier à une vingtaine de projets dans une grande variété de thématiques abordées et de territoires d’intervention. A l’initiative de la Ville de Brest et des associations, ce réseau dynamique s’est aussi doté récemment d’un outil d’échange et de communication avec un site internet collaboratif dédié à la solidarité internationale (www.solinter-brest.net). Outre la simple présentation des actions menées par les associations, ce site unique en France permet la mise en réseau des associations et la mutualisation de leurs connaissances. L’organisation de cette treizième Semaine de la solidarité internationale a été élaborée par les acteurs associatifs en collaboration avec la Ville de Brest. Le programme s’enrichit tous les ans avec des moments de formation et d’information, des conférences, et des rencontres. Par exemple, cette fête solidaire, véritable partage intergénérationnel, qui se déroulera le 20 novembre au centre culturel l’Escale à Pontanezen.

 


Tous les portraits et interviews