Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

A l’hôpital de Brest, les Blouses Roses lancent des bouteilles à la mer et embarquent avec les enfants malades

A l’initiative de l’association Les Blouses Roses, les enfants malades de l’hôpital ont vécu les Tonnerres de Brest 2012 pendant la fête et continuent la navigation grâce à l’opération « Une bouteille à la mer… de Brest vers les mers du monde ».

Toutes de roses vêtues, elles sont aujourd’hui une centaine de femmes bénévoles regroupées au sein de l’association Les Blouses Roses. Leur mission : donner de leur temps pour faire oublier la maladie aux enfants hospitalisés, mais aussi aux personnes âgées en maisons de retraite. A tour de rôle, ces femmes (et quelques hommes) se relaient tous les jours à l’hôpital auprès des enfants et leur proposent d’oublier un temps leur maladie et la séparation familiale.

Cet été, les Blouses Roses ont piloté une animation liée à la fête maritime de Brest 2012. Dans le cadre de l’opération « Une bouteille à la mer », six enfants ont pu vivre la fête à bord des bateaux présents aux Tonnerres. Les acteurs de la fête maritime se sont aussi déplacés à l’hôpital Morvan : des musiciens malgaches, des marins mexicains et russes, des danseuses indonésiennes, des chanteurs bretons et irlandais… ont apporté ambiance et rêve auprès de 123 enfants.

D’autre part, durant les Tonnerres de Brest 2012, des capitaines et skippers se sont vus remettre des bouteilles en verre (du verre écologique !) contenant des messages invitant toute personne découvrant une bouteille à signaler sa trouvaille via internet aux Blouses Roses de Brest. Une centaine de bouteilles ont ainsi été larguées en Manche (par L’Etoile du Roy), en Mer Baltique (par le Kruzensthern), au Cap de Bonne Espérance (par Bernard Stamm durant le Vendée Globe), à proximité d’Acapulco (par le Cuauthemoc), au large du Brésil (par les pêcheurs aux jangadas)…

Pour le moment, une vingtaine de bouteilles ont été retrouvées sur une plage. La première bouteille a été récupérée près de Lorient, la seconde non loin du Cap Nord (probablement mise à l’eau par un bateau russe rejoignant Mourmansk). D’autres en Suède ou en Cornouaille anglaise. Carte du monde à l’appui, ces découvertes sont attendues avec impatience par les enfants hospitalisés. Chaque trouvaille est punaisée sur les côtes d’Europe pour l’instant. Mieux, les « découvreurs » ne manquent pas d’adjoindre des informations géographiques (date, latitude, longitude) et des messages d’encouragement, photos et textes aux destinataires brestois. Et une page Facebook est ouverte (De Brest vers les mers du monde) afin que tous partagent cette aventure maritime et solidaire.

 


Tous les portraits et interviews