Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Les élus de la Ville de Brest et les personnels municipaux ont constaté l'état d'avancement des travaux / Photo Rémi Morvan

18/10/2011

A Brest, la résidence Louise-Le Roux s'offre une nouvelle jeunesse

Solidarité / Proximité

Sur la Rive droite de Brest, l'équipement, devenu Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en 2007, est en cours de rénovation. Objectifs : améliorer le cadre de vie des résidents et l'outil de travail du personnel.

Construite en 1988 à proximité du Plateau des Capucins, la résidence a vu ses missions et les besoins des résidants évoluer au fil des années. Passée de foyer-logement à une structure de type Ehpad il y a quatre ans, Louise-Le Roux a entamé des travaux de rénovation ou d'adaptation aux normes actuelles pour faciliter la vie des 85 résidants et des personnels. Les chambres froides en sous-sol sont déjà entrées en service au premier semestre de cette année et la verrière qui surplombait la « salle du bateau bleu », la grande salle d'animation, a été remplacée cet été par une toiture ardoisée pour une meilleure protection contre le chaud et le froid.

« C'est une salle très importante pour les résidants. C'est là que le changement s'est fait le plus sentir pendant les travaux, mais les résidants et les personnels ont bien accepté ces contraintes », indique Marie-Laure Le Dreff, directrice de la résidence depuis janvier dernier.
La rénovation et l'extension de la cuisine professionnelle viennent de démarrer en sous-sol, la fin de ces travaux étant prévue fin décembre pour une mise en service au début de l'année 2012. La cuisine a été entièrement repensée pour répondre aux nouveaux nouvelles normes et aux nouveaux besoins. Enfin, toujours en sous-sol, des locaux techniques sont en cours de finalisation, avec l'installation de quatre vestiaires différents comprenant douches et toilettes, une nouvelle laverie et des lieux de stockage. Le coût de ces travaux s'élève à 430 000 euros, sans compter les 120 000 euros pour le remplacement de la verrière.