Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

29/01/2010

Rive Droite : une fresque botanique aux Quatre-Moulins

Solidarité / Proximité

Une troisième grande fresque orne désormais un mur du quartier de la Rive Droite de Brest. Après le bistrot du Rat Goutteux et le bateau de Patrice Pellerin, c'est un parcours de fresques qui se dessine avec les peintures botaniques du groupe scolaire des Quatre-Moulins.

Dans le cadre du programme de revitalisation de la Rive Droite de Brest (Capucins, tramway, renouvellement urbain de Recouvrance), un parcours de fresques se dessine sur les murs de la rue Anatole-France.

Après le café Le Rat Goutteux de la rue Paul-Bert puis l’invitation au voyage signée Patrice Pellerin sur un pignon de la rue Pierre-Loti, une nouvelle peinture vient enrichir le parcours de fresques de la Rive Droite.

Conçue et réalisée par le cabinet Lyonnais CitéCréation, en concertation avec les habitants et associations du quartier, cette peinture de 40 mètres de long, qui recouvre le mur menant au groupe scolaire des Quatre-Moulins, illustre le thème de la botanique.

La fresque représente une exposition à ciel ouvert évoquant en sept tableaux, une représentation d’algues marines, le port de Brest en 1774, le portrait de l’explorateur-botaniste Amédée-François Frézier, les caisses de transport de plantes, les plans du jardin botanique de Brest en 1783, l’Arum Titan, la plus grande fleur du monde dont l’exemplaire unique en France a fleuri au jardin botanique de Brest en 2009 et enfin la transmission du savoir grâce au portrait en pied de Léontine Drapier-Cadec, enseignante romancière et figure locale de la Rive Droite de Brest.

L’idée d’un parcours de fresques se construit de murs en pignons. Il est prévu de réaliser dix fresques le long de l’axe Anatole-France, entre le cimetière de Recouvrance et les Quatre Moulins. En moyenne, deux fresques seront réalisées chaque année. En 2010, deux thèmes seront mis en peinture : l’arsenal et les métiers de la construction navale d’une part, la rencontre des écrits et des écrivains d’autre part.