Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

15/06/2010

« J’aime le soleil, je protège ma peau », la ville de Brest met en garde les parents contre les risques du soleil

Solidarité / Proximité

Depuis dix ans, la ville de Brest mène une campagne de sensibilisation aux risques engendrés par une trop grande exposition au soleil. Public particulièrement ciblé par les actions de prévention : les enfants et leurs parents.

Près de 80 à 90 000 nouveaux cas de cancer de la peau, dont 7 000 cas de mélanomes, sont diagnostiqués chaque année en France. On observe une progression croissante du nombre de cas depuis plusieurs années. La Bretagne est une région très concernée par cette question : en dix ans le nombre de personnes atteintes d’un mélanome a augmenté de 82%. En 2003, le nombre de décès par mélanome est supérieur de 24 % à la moyenne française.

Plusieurs explications sont avancées : la proximité à la mer, où la réverbération est importante, les nuages fréquents, le vent et des températures peu élevées qui font oublier le risque solaire pourtant bien présent… et la peau des Bretons, claire et peu adaptée au soleil.

La Ville de Brest mène une campagne de prévention solaire depuis dix ans, intitulée « J’aime le soleil, je protège ma peau ». Des messages de prévention et des actions « symboles » sont réalisés en direction des enfants et de leur famille sur différents temps : haltes garderies, écoles, Vendredis du sport puis dernièrement auprès des jeunes parents dans les structures d’accueil collectif.

Téléchargez