Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Plan Hivernal : son application à Brest

Au coeur de l'hiver, un réseau d'acteurs sociaux, dont les équipes de la Croix Rouge et du Samu social, se mobilise pour aider les plus démunis / Photo D. LerouxEn période hivernale, les besoins en hébergement sont accrus, notamment au niveau de l'urgence, et nécessitent une mobilisation renforcée du dispositif déjà existant (renforcement du dispositif de veille sociale et ouverture de places supplémentaires d'hébergement d'urgence).

Le dispositif en cas de vague de froid

Du 1er novembre au 31 mars, Météo France assure une surveillance de l’intensité du froid et établit une carte de vigilance qui comprend quatre couleurs. C’est sur la base de cette carte de vigilance que le directeur de la DDCS proposera au Préfet de prendre les mesures adaptées à la situation :

    • vigilance verte : aucune mesure particulière
    • vigilance jaune : la DDCS peut proposer au Préfet d’intensifier les maraudes et de mettre en alerte le SIAO sur les demandes d’hébergement et sur la disponibilité des places.
    • vigilance orange « grand froid » : après analyse de la situation et en concertation avec ses services et ceux de la DDCS, le Préfet prend les mesures adaptées (toute personne en demande est mise à l’abri et les équipes de maraude sortent tous les soirs).
    • vigilance rouge « froid extrême » : le Préfet met en œuvre des mesures d’information, de sauvegarde ou d’urgence adaptées et proportionnées à la situation.

    Pour les sans-abri, il peut demander l’ouverture des capacités supplémentaires à l’EPSM Gourmelen (12 places) et au CHU de Brest à compter du 1er février 2015 (8 places). Il peut également activer les plans de secours (plan ORSEC).
    Si une personne refuse la mise à l’abri alors qu’elle semble en danger, il conviendra de contacter le 15 qui mobilisera ses moyens pour évaluer la nécessité d’une hospitalisation (avec ou sans son consentement)

    La déclinaison à Brest

    L’organisation reste la même pendant toute l’année

    Le SIAO/115 :

    • évalue l’urgence de la situation de la ou des personnes qui appellent le 115
    • oriente en journée vers les services chargés de l’accueil physique et de l’évaluation
    • propose en lien avec ces services, une solution d’hébergement d’urgence
    • tient à jour l’état des disponibilités des places dans le département en CHRS, ALT, FJT, hôtels, appartements d’urgence et autres structures d’hébergement d’urgence.

    En cas de vigilance orange ou rouge sur la ville de Brest, après 17 heures, les week-ends et les jours fériés compris, les modalités d’organisation sont les suivantes :

    • lien téléphonique avec la Croix Rouge pour connaître le départ en maraude
    • mise à l’abri par le 115 de toute personne qui le demande, à l’hôtel, aux Exclus ou au CHRS du port, au CHRS Kastell Dour
    • orientation vers le CHU uniquement en cas de vigilance rouge et si les autres dispositifs sont saturés
    • la Croix Rouge pourra accompagner vers les solutions d’hébergement les personnes ne pouvant se déplacer par elles-mêmes

    En résumé, ce sont donc de nombreuses associations et services publics présents sur Brest, qui  mettent tout en œuvre, tant sur le plan de l’hébergement, du logement, de l’aide alimentaire et plus globalement de l’insertion, tout au long l’année pour assurer aux personnes en difficulté des conditions de vie améliorées.