Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Le désherbage au pied de chez soi

Herbes folles devant chez soi

La binette est l'arme la plus efficace pour supprimer les herbes folles devant chez soi. 
Le guide du désherbage est à votre disposition.

Vous aussi devenez Serial Cleaner ! Nettoyeur en série

 

 

 


A vous de jouer !

Il est de la responsabilité de l'habitant, si la vue d'herbe le dérange, de désherber au pied de sa maison et de sa limite de propriété et de le faire de façon naturelle, sans produits chimiques.

Télécharger le guide du désherbage pour adopter les bonnes pratiques !

 

 

 

 

 

Si désormais, les agents ne désherbent plus les pieds des façades, c’est pour mieux se concentrer sur le désherbage des caniveaux et des bordures de trottoirs, ceci afin de faciliter le ruissellement des eaux et éviter la dégradation des revêtements de trottoirs.   

Le choix des armes : zéro pesticide !

Face aux herbes folles, Brest métropole océane modernise ses interventions. Les armes des agents s’appellent aujourd’hui binette, brosse de désherbage, balayeuse, réciprocator, ou l’exotique «waïpuna», désherbeuse à base d’eau chaude et d’extraits de maïs et de noix de coco.
En effet depuis une dizaine d’années, la collectivité a engagé une démarche de réduction progressive des produits phytosanitaires type désherbants chimiques pour l’entretien des espaces publics afin de préserver la qualité sanitaire des eaux et préserver l’environnement.

Une démarche volontaire aujourd’hui confirmée par l’arrêté préfectoral n° 2008-139 du 1er février 2008 qui stipule que "l’application ou le déversement de tout produit phytosanitaire est interdit à moins d’un mètre de la berge de tout fossé,cours d’eau, canal, point d’eau, collecteurs d’eaux pluviales.
Aucune application ne doit être réalisée sur avaloirs,caniveaux et bouches d’égouts".

Coupables ou innocentes ?

Seules trois à quatre plantes posent un vrai souci : celles du type Arbre aux papillons (Buddleia) aux racines très profondes ou l’Herbe de la Pampa, très invasives. Les plantes invasives sont des espèces exotiques au développement dynamique néfaste aux écosystèmes locaux. Il est important de savoir les identifier très tôt, d’éviter leur installation et leur dissémination.

Pour les reconnaître :

Buddleia © Bretagne vivante Dominique Marques
Arbre aux papillons
Buddleia davidii
Jeune plant

Buddleia © shutterstock
Arbre aux papillons
Buddleia davidii
Plant adulte

Arrachage des jeunes plants. La coupe et la tonte ne suffisent pas à les éliminer.

pampa © Bretagne vivante Dominique Marques
Herbe de la Pampa
Cortaderia sellana
Jeune plant

Pampa © Bretagne vivante Dominique Marques
Herbe de la Pampa
Cortaderia sellana
Plant adulte

Arrachage des jeunes plants. Coupe des “plumeaux” pour éviter la dissémination des graines.

Vergerette © Bretagne vivante  Luc Guihard
Vergerette
Conyza floribunda
Jeune plant

Vergerette © Bretagne vivante Dominique Marques
Vergerette
Conyza floribunda
Plant adulte

Arrachage avant la production de graines. La coupe est inefficace.

Rénouée du Japon © Bretagne vivante  Luc Guihard
Renouée du Japon
Reynoutria japonica
Jeune plant

Renouée du Japon  © Bretagne vivante Luc Guihard
Renouée du Japon
Reynoutria japonica
Plant adulte

L’arrachage soigneux des jeunes plants est une bonne alternative. La tonte ne suffi t pas à les éliminer.

Senecon du Cap © Bretagne vivante Dominique Marques
Séneçon du Cap
Senecio inaequidens
Jeune plant

Séneçon du Cap © Bretagne vivante Luc Guihard
Séneçon du Cap
Senecio inaequidens
Plant adulte

Arrachage des plants avant la production de graines.

IL EST PRIMORDIAL DE BIEN RAMASSER ET DE DÉTRUIRE LES FRAGMENTS DE CES PLANTES AFIN D’ÉVITER LEUR PROPAGATION PAR DISPERSION.

Les bonnes pratiques pour se débarrasser des plantes invasives

A vos binettes !

Si les agents de la collectivité ne désherbent plus les pieds de façade, il appartient alors à chacun de juger si les beaux brins de plantes qui naissent aux pieds des bâtiments sont, ou non, persona non grata et d’en tirer les conséquences en désherbant le long de sa propriété qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un collectif. On peut s’arranger entre voisins en toute convivialité ou en discutant ce point lors de la réunion de copropriété.

Ne pas utiliser de produits chimiques

Désherber manuellement, mécaniquement : la recette, une binette et un peu d’huile de coude

Utilisez des désherbants naturels :

  • eau bouillante salée, eau de cuisson des pâtes, riz ou pommes de terre, à verser sur les herbes indésirables ou la mousse. L’eau salée brûle la racine,
  • vinaigre blanc (1 l pour un demi-litre d’eau),
  • purin d’orties (pour les spécialistes),
  • pour les pavés autobloquants répandre du gros sel, la pluie se charge du travail.

Il est possible pour le particulier de semer quelques plantes dans les interstices du pied de façade. Ces graines peuvent être semées au niveau des joints dégradés des solins.

Quelques exemples :   

  • Violette
  • Gazon japonais
  • Cymbalaire
  • Campanule
  • Aspérule
  • Manteau de Notre-Dame
  • Alchémille
  • Thym
  • Serpolet
  • Matricaire
  • Valériane
  • Origan