Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Les espaces verts

Brest métropole océane gère un patrimoine important d’espaces verts de plus de 800 ha répartis sur les 8 communes de l’agglomération, dont 435 ha dans Brest, ville centre dotée d’une trame verte et bleue très présente et dont le climat océanique très doux facilite la présence d’une palette végétale riche.

 

Au cœur de Brest, plusieurs jardins racontent l’histoire de la ville : le Square Mathon, le Jardin de l’Académie de Marine, le Jardin des Explorateurs,

Les « jardins belvédères » de la ville haute créent une continuité de promenades permettant de profiter de panoramas exceptionnels sur la rade animée par le nautisme, (Jardin Beautemps Beaupré, Jardin Victor Segalen, Cours Dajot), certains abritent des collections végétales (Jardin de Kerbonne ).

Des places historiques fleuries (Jardins du Château et De Gaulle,) aux squares de toutes dimensions dotées d’aires de jeux pour les enfants (Place Wilson), les centres d’intérêt ne manquent pas.

De très grands parcs à moins de 10 mn du cœur de la ville regroupent à eux seuls 174 ha : le Vallon du Stang Alar, site exceptionnel qui abrite le Conservatoire Botanique de renommée mondiale, les Rives de Penfeld, le Bois de Kéroual.

Plusieurs espaces boisés, véritables poumons verts dispersés dans la ville, aménagés de parcours sportifs (Bois du Dour Braz, Bois de la Brasserie, Bois de l’Arc’hantel), ainsi que de profondes vallées verdoyantes (Vallée de Sainte Anne, Vallée du Costour) qui conduisent très rapidement à la mer, aux grèves et aux plages, offrent un maillage important de promenades traversant la ville, reliant les sentiers piétonniers des zones rurales au front de mer.

Ce dernier est agrémenté de cheminements multiples et variés qui dans des ambiances très différentes vont des zones d’activités nautiques du Port de Plaisance, des terrasses du Moulin Blanc aux zones portuaires, pour rejoindre les sentiers littoraux, anciens chemins des douaniers, permettant la découverte de la flore attrayante du bord de mer sur toute la côte sauvage préservée qui borde la rade.