Allez au contenu, Allez à la navigation


Le saviez-vous ?

Plus de 700 tonnes de matières plastiques sont recyclées chaque année par le service « Propreté-déchets » de Brest métropole océane. 

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

11/05/2012

Sur les toits de Brest : une nouvelle campagne contre les nuisances des goélands

Ecologie urbaine

Une nouvelle campagne de stérilisation des oeufs de goélands vient de débuter sur les toits de Brest. L'objectif est de maîtriser le développement de la colonie des oiseaux sous le contrôle du ministère de l'Environnement.

Dans une ville littorale comme Brest, les goélands, oiseaux protégés, font partie du paysage urbain. Mais dans certains quartiers, un nombre élevé de ces oiseaux, crée des nuisances (cris, déjections). Comme chaque année à cette même période de couvaison, des spécialistes des travaux aériens, parcourent les toits de Brest afin d'asperger les oeufs fraîchement pondus d'un liquide spécifique (à base de formol notamment) qui va, sans le détruire, bloquer la croissance de l'oeuf rendant ainsi la ponte stérile. L'objectif étant de maîtriser la prolifération des goélands dans le ciel brestois, un oiseau marin devenu urbain ! Cette opération initiée par la Ville de Brest se réalise sous le contrôle du ministère de l'Environnement et le suivi scientifique de Bretagne Vivante-SEPNB. La campagne a débuté le 9 mai et s'achèvera le 11 juin 2012.

Afin de réussir cette nouvelle campagne de stérilisation des oeufs de goélands, la Ville de Brest sollicite la participation des habitants en leur demandant de faciliter l'accès des immeubles aux alpinistes aspergeurs. Il leur aussi demandé de ne pas ôter les oeufs ni de détruire les nids (pour ne pas générer une seconde ponte), de ne pas nourrir les oiseaux.  


En savoir plus : Ville de Brest / Service Action sanitaire et santé, Unité Animal et Ville, 16 rue Alexandre-Ribot à Brest (Tél. : 02 98 00 88 80)