Allez au contenu, Allez à la navigation


Le saviez-vous ?

Plus de 700 tonnes de matières plastiques sont recyclées chaque année par le service « Propreté-déchets » de Brest métropole océane. 

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
1 Considérée comme éteinte, la cylindrocline lorencei va être réintroduite dans le patrimoine végétal de l’île Maurice / Photo CNB2 Les partenaires de l'opération de rapatriement de plantes disparues de l'île Maurice / Photo CNB

28/11/2011

Le Conservatoire botanique de Brest favorise le retour de plantes disparues sur l’île Maurice

Ecologie urbaine

Le Conservatoire botanique national de Brest lance un important programme de réintroduction de 30 plantes éteintes ou menacées de disparition à l’île Maurice.

Surgie de l’Océan Indien il y a 8 millions d’années, l’île Maurice abrite de nombreuses espèces végétales uniques au monde. Autrefois éloignée de toute concurrence, ses milieux naturels sont aujourd’hui très vulnérables. Cette petite île représente un enjeu majeur pour la conservation de la biodiversité mondiale.

En l’absence de structures locales spécialisées dans la conservation végétale, le Conservatoire botanique de Brest a initié, dès les années 70, la création de la plus grande collection au monde de plantes menacées de l’île Maurice. Cette étape a permis de sauvegarder de nombreuses espèces qui auraient sans cela disparues aujourd’hui.

La démarche de conservation de graines mise en œuvre pour cette flore mauritienne aboutit à un programme de réintroduction d’espèces dans leurs milieux naturels. Ce programme est une première dans le domaine de la conservation. Il bénéficie d’un partenariat de mécénat environnemental avec le groupe Lafarge. Depuis trois ans, une phase préparatoire de multiplication des végétaux a été lancée en collaboration avec les scientifiques du laboratoire Vegenov.

Du 11 au 18 décembre 2011, Catherine Gautier et Bruno Bordenave, spécialistes du Conservatoire botanique, se rendront sur l’île Maurice afin de coordonner l’arrivée d’un premier lot de végétaux, avec le soutien et la coopération active des institutions mauritiennes (National Park Conservation Service).

En savoir +

Le dossier de presse de l'opération Ile Maurice (Pdf joint)

Le site du Conservatoire Botanique de Brest