Allez au contenu, Allez à la navigation


Le saviez-vous ?

Plus de 700 tonnes de matières plastiques sont recyclées chaque année par le service « Propreté-déchets » de Brest métropole océane. 

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Les représentants du Conservatoire botanique de Brest et leurs homologues mauriciens du National Park Conservation Services / Photo CBN Brest

08/06/2012

Brest et l’île Maurice unis pour la préservation de plantes menacées

Ecologie urbaine

Lancé par le Conservatoire botanique de Brest en 2011, le programme de réintroduction de 30 espèces éteintes ou au bord de l’extinction à l’île Maurice se poursuit. Le CBN de Brest et le gouvernement mauricien officialisent leur coopération. Les plantes déjà rapatriées se portent bien.

Le 17 mai 2012, Paulette Dubois, présidente du Conservatoire botanique national de Brest, et Manickchand Putto, directeur des Parcs nationaux de l’île Maurice, ont signé une convention de partenariat et ainsi scellé leur volonté de coopération pour la réintroduction d’espèces végétales endémiques menacées de disparition. L’objectif de cette convention vise à rapatrier et à réintroduire dans leur milieu naturel 30 espèces endémiques et à assurer leur préservation dans les aires protégées de l’île. L’enjeu est qu’une fois réimplantées, ces espèces retrouvent leur place dans des milieux réhabilités et se multiplient naturellement.