Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

Cinéma/Audiovisuel: Brest favorise le septième-art

Une séance de cinéma en plein air sur la plage du Moulin Blanc à Brest    Photo Bruno Choisne

La Ville de Brest conduit une politique volontariste dans le domaine cinématographique comme l’illustre son implication, depuis 1995, dans le  dispositif national Passeurs d’images.

S’appuyant sur les compétences d’acteurs associatifs (Côte Ouest, Film et Culture, Canal Ti Zef, Cinémathèque de Bretagne), il s’agit ainsi de mettre en œuvre, hors temps scolaire, des actions culturelles cinématographiques et audiovisuelles en direction des différents publics, et notamment les jeunes. Des conventions d’objectifs, assorties de subventions, définissent les modalités d’intervention de ces associations (Côte Ouest, Film et Culture).

Ce canevas d’initiatives en faveur de l’éducation à l’image et de la formation des animateurs des structures socioculturelles concourent à créer un maillage territorial qui donne un ancrage particulier aux actions fédératrices comme le Festival Cinémaghreb ou les séances Ciné-plein air dans les quartiers.

Pour compléter l’état des lieux, il convient de souligner, à l’échelle de l’agglomération, l’action significative du cinéma privé Les Studios en faveur de la promotion d’un cinéma de qualité dans les domaines d’art et d’essai et sa capacité à développer une logique partenariale en accueillant et promouvant des manifestations initiées ou soutenues par la collectivité (20 000 scolaires accueillis, en moyenne, annuellement, festivals Cinémaghreb, du film court, du film espagnol…). 

A côté de cet axe pédagogique affirmé, il s’agit aussi pour la Ville de Brest de répondre aux différentes sollicitations liées aux  tournage de films (courts, moyens et longs métrages) et d’émissions télévisuelles (Dolmen, Un dîner presque parfait, Thalassa, Echappées belles…) en mobilisant l’accompagnement humain nécessaire dans les services municipaux concernés et en apportant les réponses logistiques les plus adaptées : aide à la recherche de sites ou de locaux, délivrances d’autorisations, mise à disposition de matériel… Par exemple, le tournage du long métrage Les Seigneurs a supposé la mise à disposition temporaire du Stade Francis Le Blé, de locaux de production, le prêt d’un hangar par la Chambre de Commerce et d’Industrie, l’utilisation des quais du port de commerce…