Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

« Tonnerre de Brest ! » : le célèbre juron cher au Capitaine Haddock est une référence aux coups de canon qui annonçaient chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures.

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Une rose des vents en pierre noire de Kersanton et jaune de Logonna rend désormais hommage à l’inconnu de Vanikoro et aux savants et marins de expéditions scientifiques françaises / Photo Yvon Jézéquel

30/06/2011

Savant ou marin ? L’inconnu de Vanikoro repose désormais au Château de Brest

Culture

C’est au pied du musée de la Marine et face à la rade de Brest où il a embarqué en 1785 que repose l’inconnu de Vanikoro. Savant ou marin, son corps a été découvert en 2003 lors de fouilles sur l’île de Vanikoro, à proximité de l’épave de La Boussole, l’un des deux navires de l’expédition Lapérouse.

Le 1er août 1785, L’Astrolabe et La Boussole, les deux navires de l’expédition Lapérouse, quittaient la rade de Brest pour un voyage sans retour autour du monde. Aujourd’hui encore, la disparition des deux bateaux et des 220 marins et scientifiques de l’expédition reste une énigme. On sait que celle-ci a fait naufrage corps et biens en 1788 sur les récifs de l’île de Vanikoro, au nord de la Nouvelle-Calédonie. Plus de deux siècles plus tard, lors de fouilles à proximité de l’épave de La Boussole menées par l’association Salomon, un squelette a été mis au jour. L’analyse des ossements a confirmé qu’il s’agissait d’un homme de type européen d’une trentaine d’années mesurant 1,68 m. Savant, simple marin ou officier, son identité n’a pu être déterminée avec certitude. 

Au pied du musée de la Marine dans l’enceinte du Château de Brest, face à la rade, une rose de vents, contenant le squelette de l’inconnu de Vanikoro, rend désormais hommage à tous les marins et savants des expéditions scientifiques françaises péris en mer. Sobre et évocateur, ce monument funéraire contient aussi du sable de Vanikoro et des perles de verroterie que transportait La Boussole.