Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

« Tonnerre de Brest ! » : le célèbre juron cher au Capitaine Haddock est une référence aux coups de canon qui annonçaient chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures.

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Spécialiste des mamifères marins à Océanopolis, Eric Hussenot prend désormais la barre d'une autre vaisseau-amiral de Brest, la fête maritime de Brest 2012 / Photo DR

23/02/2012

Tonnerres de Brest 2012 : Eric Hussenot à la barre

Culture

Changement de direction à la tête des Tonnerres de Brest 2012. Tout en réduisant la voilure à la tête d’Océanopolis, Eric Hussenot a pris en mains la barre du vaisseau-amiral des Tonnerres de Brest 2012.

Plutôt spécialiste de l’univers sous-marin et de la faune des fonds océaniques, Eric Hussenot se voit désormais projeté… sur l’eau ! A la demande de François Cuillandre, président de Brest Evénements Nautiques, le directeur d’Océanopolis a pris en mains l’organisation des Tonnerres de Brest 2012. Si la mer reste le dénominateur commun des deux missions, le scientifique ne débarque pas dans l’inconnu. Entre gens de mer, le langage est commun. Et c’est en s’appuyant sur les « tauliers » des fêtes maritimes que le nouveau capitaine s’attèle à la tâche. Anne Burlat et Jakez Kerhoas de la société Grand Large se voient confier le contenu et l’âme de la fête. Jean-Paul Alayse, le compère d’Océanopolis, dissèque le village des sciences. Jean-Louis Brigand met en scène le Festival des fanfares. Et Dominique Raoul remplit les colonnes dépenses et recettes. Les pilotes Régie mer et Régie terre sont aussi à pied d’œuvre. Idem pour les équipes chargées de la communication, de la feuille de route des 2000 bénévoles… Bref, « la bande est en place » comme aime à le répéter Eric Hussenot.

Quant au contenu de la fête, elle devrait être la plus belle de toutes. Sans concurrence extérieure (même pas les JO de Londres), le rassemblement brestois s’annonce sous les meilleurs auspices : les trois ou quatre plus grands voiliers du monde seront à quai, le périmètre de la fête est élargi du bassin 5 à la Rive droite, cinq pays invités (dont la Russie qui dépêchera un brise-glace de 117 mètres), des vieux gréements par centaine mouilleront à côté des bolides de l’Ocean Race entre New-York et Brest, l’engagement pris d’embarquer un maximum de public en rade au plus près des bateaux sous voile, etc.

 


En savoir plus www.lestonnerresdebrest2012.fr