Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

« Tonnerre de Brest ! » : le célèbre juron cher au Capitaine Haddock est une référence aux coups de canon qui annonçaient chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures.

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Matthieu Banvillet, nouveau directeur du Quartz de Brest-Scène nationale / Photo Yvon Jezequel

02/12/2010

Matthieu Banvillet, nouveau directeur du Quartz de Brest

Culture

Bras droit de Jacques Blanc, directeur du Quartz de Brest, depuis cinq ans, Matthieu Banvillet a été nommé directeur de l'équipement culturel brestois. Le Quartz Scène nationale a accueilli 220 000 spectateurs durant la saison 2009-2010.

Après avoir été choisi par un jury à une large majorité, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, et François Cuillandre, président de Brest métropole océane, ont donné leur agrément à la proposition de nommer Matthieu Banvillet à la direction du Quartz de Brest, la plus importante des scènes nationales de France en terme de fréquentation. En 2009-2010, le Quartz de Brest a enregistré 16000 abonnements, 116000 billets ont été vendus pour les spectacles et 220000 personnes ont fréquenté la Scène nationale de Brest, toutes activités artistiques confondues.

Agé de 34 ans, diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg, Matthieu Banvillet a été administrateur des scènes nationales de Saint-Brieuc, de Forbach et depuis 2005 du Quartz de Brest. Il succède à Jacques Blanc qui prend une retraite méritée après 22 ans à la tête de l'équipement culturel de Brest, labelisé Scène nationale.

Matthieu Banvillet prendra ses fonctions début janvier 2011 et débutera son projet artistique avec la préparation de la saison 2011-2012. Un projet à bâtir "autour de 80 propositions artistiques ouvertes sur le monde, éclectiques, avec des créateurs locaux, des artistes associés, des personnalités que l'on n'a pas encore vu à Brest, des spectacles en langues étrangères, des festivals et pour un public le plus large possible" soutient le nouveau directeur du Quartz.