Allez au contenu, Allez à la navigation

Le saviez-vous ?

« Tonnerre de Brest ! » : le célèbre juron cher au Capitaine Haddock est une référence aux coups de canon qui annonçaient chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures.

Une question ?

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email
Historien, Pascal Aumasson a dirigé le Port-Musée de Douarnenez puis le Musée de Bretagne avant de rejoindre Brest / Photo DR

05/06/2012

Pascal Aumasson, nouveau conservateur du Musée des Beaux-Arts de Brest

Culture

Après dix années passées à la direction du Musée des Beaux-Arts de Brest, Françoise Daniel a fait valoir ses droits à la retraite. En provenance du Musée de Bretagne à Rennes, Pascal Aumasson est aujourd’hui le nouveau conservateur du musée de la rue Traverse.

En provenance de Rennes où il occupait le poste de conservateur du Musée de Bretagne depuis 2008, Pascal Aumasson, professeur d’histoire, débuta son parcours muséographique à Saint-Brieuc. Après un passage d’une dizaine d’années à la Direction régionale des affaires culturelles à Rennes, il participa ensuite au renouveau du Port-Musée de Douarnenez.

A la direction du Musée des Beaux-Arts (24 000 visites en 2011), Pascal Aumasson entend poursuivre le travail d’ouverture du musée à tous les publics et à tous les partenaires de la vie culturelle brestoise déjà entamée par Françoise Daniel. Le nouveau conservateur veut en quelque sorte « faire pour ceux qui aiment, pas seulement pour ceux qui savent ». A une approche d’histoire de l’art stricte, Pascal Aumasson préfère une approche pluridisciplinaire associant différentes sciences humaines (histoire, sociologie, philosophie, littérature…) dans la manière d’aborder la peinture, la sculpture.

« Ce qui est en jeu, c’est la fréquentation, mais aussi le confort des visiteurs, les explications qui leur sont fournies, l’élargissement des publics, en particulier les jeunes. N’est-ce pas une évidence que pour les visiteurs s’intéressent aux musées, il faut que les musées s’intéressent aux visiteurs » explique-t-il.

En savoir +

Le site du musée des beaux-arts