Allez au contenu, Allez à la navigation

  • Télécharger cette page en PDF
  • Imprimer
  • Envoyer par email

05/04/2012

Bilan accidents 2011 : en légère augmentation et bien plus graves

Cadre de vie / Déplacements

Après douze années de baisse, le nombre d’accidents corporels a augmenté de 5% sur le territoire de l’agglomération en 2011. Plus problématique : si leur gravité augmente et la vitesse reste toujours la cause principale de ces accidents.

Depuis 1983, la communauté urbaine de Brest établi un bilan des accidents sur la base des constats établis par les brigades accidents du commissariat de Brest et des gendarmeries des communes. 

En terme d’accidentologie, l’année 2011 par rapport à 2010 se caractérise par :

  • Une augmentation de 5% du nombre d’accidents corporels (190 en 2011 contre 181 en 2010). Après douze années de baisse cette inversion de tendance concerne tous les modes de déplacements (+ 24% pour les motards notamment). 
  • Une forte augmentation de la gravité moyenne des accidents (+ 27%) qui prolonge la tendance observée en 2010 (+ 65% en 2 ans). Ces chiffres sont le reflet d’une augmentation des vitesses moyennes consécutive à l’annonce puis la mise en place de règles assouplissant la récupération de points pour les « petites » infractions. 
  • Le sur-risque des deux roues motorisés reste très élevé : 34% des accidents pour à peine 1% des déplacements. 

Les principales causes d’accidents sont toujours le non-respect des priorités (34% des accidents), la vitesse excessive et le non-respect des distances de sécurité (30,1% des accidents). Le non-respect des piétons et des cyclistes par les autres usagers est toujours en hausse (respectivement 59% et 81% des accidents). 

Afin de réduire les risques d’accidents, Brest métropole océane mène différentes actions dans deux axes principaux : l’aménagement de la voirie (un budget de 6 millions d’euros chaque année) et la prévention. Dans le premier cas, il s’agit par exemple de réduire la vitesse par la pose de « coussins berlinois », de rectifier des carrefours, de rétrécir certains axes, de privilégier les « zones 30 »... 

En matière de prévention, des actions de sensibilisation et de formation à la sécurité routière dans les établissements scolaires permettent de « cibler » 5000 jeunes tous les ans, et notamment les 14-15 ans sur le point de conduire un scooter. Autre cible en matière de prévention : les seniors. Brest métropole océane participe à la journée de sensibilisation à la sécurité routière organisée par l’Office des Retraités de Brest.

 


En savoir plus : Le bilan annuel des accidents 2011